dimanche 25 janvier 2009

Pour le service après-vente, appelez les 807

La lecture du précédent message vous a convaincu d'une chose : je me disperse. Et vous vous demandez, à juste titre, si je ne multiplierais pas les activités et les projets bloguesques afin de retarder le moment où je présenterai enfin un livre à des éditeurs, craignant leur refus.

On dit que les lecteurs ont toujours raison. Je ne voudrais pas contredire on. J'ai donc créé un nouveau blog, les 807. Et ça parle de quoi ? On trouve ça sur ledit blog :
Ce blog existe simplement pour prouver que l'idée que j'ai décrite ici, c'est n'importe quoi. On peut aussi l'envisager comme un hommage à un écrivain pour lequel je suis partagé entre l'admiration et la totale incompréhension.
Éric Chevillard lui-même a inauguré le blog, avec la nonchalance qui le caractérise, c'est-à-dire sans avertir quiconque. Il n'était pas au courant, plaide-t-il. C'est vrai, et alors ? Piètre excuse. J'ai contacté Clopine Trouillefou et Xavier Garnerin qui ont rejoint tout de suite le projet (Clopine en parle ici). Merci à eux, sans qui ce projet n'aurait pu exister. Et j'annonce que le premier 807 d'Emmanuelle Urien sera publié le 30 janvier, 15 – สิบห้า (c'est du thaï), avant d'autres participants, par exemple le lendemain où l'on nous parlera de spermatozoïdes, 18 – Восемнадцать (c'est du russe).

Comme vous le voyez, cela se met en place tranquillement. Il y aura quelques surprises, évidemment, notamment demain soir à 20h07 (ce sera du lourd). Certains m'ont déjà demandé comment participer à l'aventure. C'est très simple : il suffit de m'envoyer un chèque de 807 euros (mon prochain blog s'intitulera les 10 000)*. Pour ceux qui n'ont pas de chéquier, j'ai créé une adresse : les807 @  free.fr.

J'ai déjà reçu des propositions, il me faut un peu de temps pour répondre à toutes. Ne criez pas au scandale si cela prend deux semaines. Notez que je n'accepterai pas tout. Il y a une ligne éditoriale très stricte et très complexe. Je vous l'expliquerai quand je l'aurai moi-même comprise. Parmi les premières candidatures spontanées, j'ai retenu celle de Jean Prod'hom qu'on pourra lire le 1er février.

Rendez-vous aux 807, deux fois par jour à 8h07.
________
* Je précise, notamment à mon contrôleur des impôts qui ne partage pas forcément mon humour, que ceci est une blague.
Photo:
8h07, de Franck Garot

4 commentaires:

Françoise a dit…

Belle initiative.
C'est fascinant, ce que tu peux inventer (de brillant, de drôlissime, j'en conviens) pour ne pas achever ce recueil de nouvelles que nous attendons tous. Mais soit ! Je salue, chez toi, l'auteur exigeant qui, telle une adolescente boutonneuse qui a trop prié aux JMJ, préserve sa virginité pour le grand jour (qui pourrait bien être, pour elle, celui de la déconvenue).
Prends ton temps, Franck, la littérature t'attend et tu finiras par l'honorer de la juste façon. Tiens, il est presque minuit...

yvonne lmr a dit…

comme j'ai laissé passer l'heure des 807, que je ne suis pas certaine d'avoir compris la règle du jeu,et qu'on va vers minuit, je vous envoie quelques lignes pour essayer, et si ça ne marche pas, je fais confiance au service après- vente.
En l'an 807 de l'ère chrétienne, cela faisait déjà 7ans que Charlemagne avait été sacré empereur. Avait-il atteint l'âge de raison, ou bien était-il encore en train de ruminer des idées folles?

fg a dit…

Merci Yvonne, vous partagez les mêmes interrogations que Xavier Garnerin sur Charlemagne. Je vous programmerai donc tous les deux le même jour, pendant la première de février.
Utilisez l'adresse " les807 @ free.fr " si vous avez d'autres propositions, pour ne pas qu'elles échappent à ma vigilance.

Nicola Ancion a dit…

Je vous envoie 807 aphorismes avant le 8/07 2087 à 8:07.
Ou peut-être moins, mais plus rapidement. L'idée et l'hommage sont amusants.