mercredi 14 janvier 2009

Prochainement sur votre écran

Afin d'éviter toute déception dimanche soir, je vous préviens qu'il n'y aura rien de nouveau à lire ici. Je comprends votre frustration, voilà pourquoi je souhaitais vous annoncer le programme pour les deux ou trois prochains mois, ce que je vous réserve en textes et autres billets.

Vendredi soir, sur Mot Compte Double, ce sera n'importe quoi avec une chronique où je (re)parle du plagiat par anticipation, à l'occasion de la sortie du dernier livre de Pierre Bayard.
Portrait de Gustave Flaubert par Eugène Giraud, 1867Bientôt chez Magali Duru, un texte où je reviendrai sur mes années collège: Gustave Flaubert censuré ! Il ne me reste qu'à l'écrire. Je mets un portrait du gars pour prouver que vous êtes bien sur un blog sérieux.

Cela dit, je ne souhaite pas squatter tous les blogs littéraires. Françoise Guérin et Magali Duru ont la gentillesse de m'accueillir, il y a toujours une place à table pour moi. Et ce n'est pas parce que j'ai maintenant ma propre maison que je ne visiterai plus la leur. Seulement, à chaque fois que je vais chez elles, je passe devant un café comme je les aime, bonne ambiance, conversation de qualité, etc. C'est le café Calipso. Il me fallait absolument y entrer. Et comme on m'a fait savoir que j'étais le bienvenu, je vous prépare une série de 12 textes qui seront publiés en alternance, sur les trois blogs (liens à droite).
Et Vers minuit dans tout ça ? Deux textes seront publiés dans les semaines qui viennent : Rebours, dont j'ai déjà parlé, et Le verre de grenadine déjà publié sur Mot Compte Double. Je dois encore trouver les illustrations. Je prévois aussi d'écrire un billet sur le pastiche et un autre sur le go pour la sortie d'un livre dont je termine la correction.

Enfin, j'en profite pour vous signaler que j'ai créé une liste de diffusion pour avertir des nouvelles publications sur ce blog. C'est à droite, il suffit de mettre son adresse mail dans la boîte et de cliquer sur le bouton Abonnement.
________
Illustration: Portrait de Gustave Flaubert par Eugène Giraud, 1867

5 commentaires:

Xavier Garnerin a dit…

Quel programme !

Françoise a dit…

Je ne saurais pas mieux dire... Rendez-vous demain soir sur MCD avec ce texte pas très sérieux sur le plagiat !

Jean a dit…

Enfin un écrivain normand à l'honneur. Merci Franck.

fg a dit…

Bon, Mot Compte Double n'est pas accessible ce soir. Le MCDGate continue...

EmmaBovary a dit…

Il avait une sacrée bouille Papa Flaubert!
(et j'ai bien aimé l'histoire du plagiat sur MCD, vrai et absurde à la fois...)