lundi 14 mai 2012

Remercier et repartir

Le changement est effectif depuis le 8 mai. Non, je ne parle pas du président de la République mais de taulier pour les 807. Camille Philibert et Laurent Gérard ont repris la boutique numéro 807. Ils ont fait le coup en douce pendant mon exil américain. Qui part à la chasse perd sa place, dit-on. Ce voyage m'a permis d'avancer sur un autre projet littéraire dont vous entendrez parler prochainement, et de prendre cette photo.


Je souhaite bonne chance aux nouveaux tauliers, ne regrette rien et savoure toutes ces minutes gagnées chaque jour. J'en profite pour reproduire ici mon dernier 807 comme juge & partie, il me fallait terminer avec Éric Chevillard qui, le pauvre, n'a rien demandé à personne, encore moins de se faire pasticher une nouvelle fois par votre serviteur.

Merci à tous pour cette riche expérience de près de 3 ans et demi. Je ne savais pas où j'allais lorsque j'ai commencé ce projet, j'aurais été bien incapable de prévoir une telle longétivité, un tel intérêt, que des livres seraient publiés, que tant de participants se manifesteraient, que des liens pas seulement hypertextuels se créeraient. Le réseau n'est pas si virtuel.

Fin de partie

Tiens, papa, c’est pour toi, me dit Agathe en me tendant un petit bouquet vert cueilli dans mon dos tandis que je me livrais, accroupi, au dénombrement annuel des brins d’herbe de ma pelouse. Merci, ma chérie belle – et j’arrachai sèchement le huit cent septième qui me chatouillait l’index pour lier sa gentille offrande.
(l'Autofictif n° 1347, 18 septembre 2011)


Tiens, taulier, c'est pour toi, me dit Éric Chevillard en me tendant un petit livre blanc composé dans mon dos tandis que je me livrais, assis devant mon clavier, à la programmation quotidienne de ce blog. Merci, mon chéri beau – et je mis sèchement fin à mon aventure bloguesque, décision qui me chatouillait l'esprit depuis longtemps, pour lire L'Auteur et moi, sa gentille offrande.
(les 807 n° 1430, 21 avril 2012)

~ Éric Chevillard, Franck Garot

1 commentaire:

Suzanne Alvarez alias Lastrega a dit…

Encore Merci et Bravo pour les "807"... "Mon chéri, beau". A bientôt, j'espère, de te revoir chez les nouveaux proprios.